Types de photographes de la nature

La nature regorge de coins tous aussi différents les un des autres, dans le genre de la photographie de nature, vous pourriez, en tant que photographe de la nature, vous spécialiser dans l’un des sous-genres suivants et ne pas pratiquer ou être compétent dans un des autres domaines.
Donc vous pouvez être un :

Photographe généraliste de la nature

Quelqu’un qui photographie tous les éléments du monde naturel et qui n’est spécialisé dans aucun sous-genre particulier.

Photographe paysagiste

Quelqu’un qui se spécialise dans les images scéniques telles que celles rendues célèbres par Ansell Adams ou Ken Duncan pour n’en citer que quelques-unes.

Dans ce genre, je crois qu’il y a un sous-genre, le Scenic Photographer :
Photographe scénique
Quelqu’un qui se spécialise dans les images scéniques, comme les images scéniques générales qui ne sont pas composées des scènes larges et ouvertes généralement associées aux images de paysages.

Macro Photographe

Quelqu’un qui se spécialise dans la photographie de sujets à fort grossissement (plus grand que la taille réelle ou 1:1).

Dans ce genre, je crois qu’il y a aussi un sous-genre, le Close-up Photographer :
Photographe en gros plan
Quelqu’un qui se spécialise dans la photographie de sujets entre 10:1, jusqu’à la taille réelle (1:1). C’est là que la plupart des photographes se considèrent comme des macro photographes.

Photographe animalier

Quelqu’un qui se spécialise dans la photographie de la faune, y compris les mammifères, les amphibiens, les reptiles et autres.

Photographe aviaire
Pas trés difficile de comprendre que c’est un sous-genre de la photographie animalière donc. Cette catégorie inclue toute personne se spécialisant dans la photographie d’oiseaux, y compris la sauvagine, les échassiers, les oiseaux de rivage et les oiseaux chanteurs.

Photographe sous-marin

Quelqu’un qui photographie l’environnement marin et la créature qui vit sous l’eau.

Nous avons donc maintenant une liste des sous-genres de la photographie de nature, qu’est-ce que tout cela signifie ?
Eh bien, si vous preniez l’un des exemples ci-dessus, vous auriez du mal à être un expert dans tous ces domaines. Chacun a ses propres compétences à maîtriser.                                                                                  Par exemple, si vous étiez un photographe aviaire spécialisé dans les petits oiseaux, l’équipement dont vous pourriez avoir besoin est coûteux, comme un super téléobjectif. Ces objectifs sont quelque peu difficiles à maîtriser par eux-mêmes. Ils sont lourds, vibrent facilement dans la moindre brise ou mouvement, ils s’embuent de chaleur. Donc, utiliser un grand morceau de verre comme celui-ci n’est pas comme utiliser une « lentille standard ».                                                                            Il peut être difficile de s’approcher des oiseaux, alors c’est un avantage de comprendre le comportement des oiseaux que vous ciblez, de sorte que vous pouvez planifier d’être au bon endroit au bon moment et au bon endroit. Devenir un meilleur naturaliste !

Tout cela prend du temps et de la pratique et même dans ce cas, il n’y a aucune garantie que votre sujet coopérera mais celà la photographie, chasser l’image parfaite jusqu’à l’immortalizer puis la laisser s’en aller. Pour toujours…